Nouvelle-Écosse : La plus meurtrière de l’histoire du pays

Nouvelle-Écosse : La plus meurtrière de l’histoire du pays
Par:  Acadie Web Radio Posté le:  20 avril 2020 Vues:  1184

Nouvelle-Écosse : La plus meurtrière de l’histoire du pays

Un homme armé a tué au moins 16 personnes, parmi lesquelles une policière, pour une raison encore inconnue dans la nuit de samedi à dimanche en Nouvelle-Ecosse (Canada). C’est la pire tuerie de ce genre qu’ait connu le Canada.

L’homme de 51 ans, un prothésiste dentaire selon les médias, a été tué dimanche en fin de matinée à l’issue d’une vaste chasse à l’homme d’une douzaine d’heures dans toute la province de l’est du Canada.

La responsable nationale de la gendarmerie royale du Canada, Brenda Lucki, a indiqué à plusieurs chaînes que le bilan était d’au moins 13 morts, avant d’annoncer en milieu de soirée un nouveau bilan d’au moins 16 morts, en plus du tueur.

« Pas un acte spontané »

Les motivations de Gabriel Wortman doivent encore être éclaircies par l’enquête. « Il est trop tôt pour parler de motivation », a expliqué lors d’un point presse le responsable des enquêtes criminelles de la police fédérale de Nouvelle-Écosse Chris Leather.

Plusieurs victimes « ne semblent pas avoir de lien avec le tireur », a-t-il noté. Mais « le fait que cet individu disposait d’un uniforme et d’une voiture de police laisse certainement penser que ce n’était pas un acte spontané ». Brenda Lucki a pour sa part indiqué que cet acte n’était pas considéré à ce stade comme de nature terroriste.

La tuerie a commencé samedi en fin de soirée dans la petite commune rurale de Portapique, une bourgade d’une centaine d’âmes à environ 130 kilomètres de la capitale Halifax. Plusieurs victimes ont été découvertes devant et à l’intérieur d’une maison où la police a été appelée après des signalements de coups de feu.

L’auteur présumé de ces meurtres avait pris la fuite à l’arrivée de la police, déclenchant une vaste chasse à l’homme. Les habitants de la région, déjà confinés par l’épidémie de coronavirus, ont été priés de s’enfermer chez eux par les autorités. L’homme en fuite est « armé et dangereux », avait prévenu la police, conseillant même aux habitants de se réfugier dans leur sous-sol si possible.

Une policière parmi les victimes

Gabriel Wortman a été abattu par la police lors de son arrestation dimanche en fin de matinée, à Enfield, près de l’aéroport de Halifax. Une agence indépendante chargée d’enquêter sur les incidents graves impliquant la police, l’équipe d’intervention en cas d’incidents graves de la Nouvelle-Écosse, a annoncé dans un communiqué avoir ouvert une enquête après la mort du suspect.

Une policière, Heidi Stevenson, 23 ans d’ancienneté et mère de deux enfants, a été tuée dimanche et un policier a été blessé, a précisé la police. « C’est avec tristesse que j’ai appris l’acte de violence insensé qui a été perpétré en Nouvelle-Écosse et a coûté la vie de nombreuses personnes, y compris celle d’une membre de la Gendarmerie royale du Canada », a réagi le Premier ministre, Justin Trudeau, dans un communiqué.

  Chercher
-Nos partenaires-
 Acadie Web Radio

517 St-raphael Nord Ste-Marie/St-Raphael N.B E8T 1S3

  Suivez-nous sur
À propos

ACADIE WEB RADIO pas comme les autres! Bienvenue sur la seule web radio internet de l'Acadie